Avide d'aventure livresque

  • Elline

Les Nains, 2- La Lame de Feu


Nous retrouvons notre nain Tungdil, et sa bande d'amis dans le Royaume du Clan des Nains de la tribus des Seconds.

Après avoir effectuée une longue et douloureuse traversée du pays de Sûr pour retrouver les siens.

La guerre, les monstres, le mage fou, le pays est à feu et à sang.

Les orcs et les albes s'avancent de plus en plus dans le pays, les elfes, les hommes, les nains, sont sur le point d’être assiégé et encerclé.

En plus de cela, les royaumes des Nains sont en pleine guerre de succession pour désigner le nouveau roi des Nains.

Après des séries de tests, d’épreuve pour désigner le futur roi. La dernière épreuve va commencer, traverser le Pays de Sûr et forger la Lame de feu, la seule arme qui peut détruire le mage Nudin qui essaye de détruire leur pays avec les créature de Tion.

Petit Rappel du tome précédent

Alors si vous avez envie de vous rafraîchir en mémoire ou de faire un petit tour dans le passé, et de lire d'ancien article: http://souslaplumedelline.wixsite.com/blog-elline/single-post/2017/02/16/Les-Nains-1--Le-Passage-de-pierre.

Dans ce récit, les Nains ont un rôle majeur, se sont les protecteurs, les gardiens. Dans le premier tome, on suit principalement la vie du nain Tungdil, un nain orphelin qui a été élevé par le mage Lot Ionan. Lors d'une course de routine, il va être confronté à des orcs, des monstres qui essayent de s'emparer du Pays de Sûr. Mais il va se retrouver par la force des choses, au cœur d'une guerre de clan pour une succession au trône.

Un mode de narration différent, et une quête qui se complexifie

Dans ce tome, on suit exclusivement Tungdil et ses acolytes qui partent explorer le Pays pour forger la Lame de Feu. Contrairement au premier tome, on ne voyage quasiment pas dans plusieurs époques différentes. Et on ne suit qu’un seul groupe de personnage. Cela change de la méthode de narration dans le premier tome, mais cela s’explique également par le fait que les actions de tous ces personnages amenaient à la même conclusion.

Une fois la conclusion atteinte, il n’est plus nécessaire dans ce tome de poursuivre puisque l’intrigue tourne autour de Tungdil et de son équipe. C’est un peu dommage, car j’aimais bien le mode de narration du premier tome, mais ça n’enlève rien à l’histoire.

Par contre l’intrigue est très bien menée, on rencontre des personnages auxquels on ne s’attendait pas. Comme une créature étrange aux yeux violet, un demi-albe ou encore des licornes, des nains bien particulier. Certains vont nous surprendre et avoir un rôle dans l’histoire qui s’avère être inattendue. Et on découvre également des nouvelles tribus ! Mais non, non, je ne vous en dis pas plus, je ne veux pas vous gâcher la surprise. En tout cas sachez que l'histoire se complexifie grandement, à la fois le mal qui rôde n'est pas défini clairement, on sent les prémices de problème bien plus complexe que ce que les personnages peuvent envisager. Et les guerres et querelles intestines entre les clans Nains ne va pas se terminer de si tôt!

La quête de Tungdil s’avère compliquée cette fois ci, encore plus que la précédente. Il doit réunir une équipe de choc pour l’accompagner, constitué des meilleurs tailleurs, sertisseur, et même forgeron. Malheureusement, il se retrouve avec un sertisseur (Goïmgar Barbe Brillante), un nain du clan des quatrièmes qui ne l’apprécie guère et n’a pas envie de le voir gagner. Et pour finir un tailleur de pierre alcoolique, Bavragor, qui n’a pas tenu un marteau et un burin depuis des décennies. Sans compter dans son équipe les deux jumeaux infernaux, Boïndil et Boëndal.

Notre quintette de nain, va également être accompagné d’un groupe plutôt farfelu, une troupe de théâtre, trois humains. Qui vont malgré eux se retrouver sur les routes, poursuivis par des gobelins, orcs, trolls et autres trucs… Et parallèlement, les hommes s’organisent pour faire face au mage et à ses démons, et pour protéger son territoire.

Un univers riche qui se complexifie

On va découvrir l’univers des nains un peu plus dans ce tome, et franchement, c’est génial ! Une phrase résume bien ce qui vous attend, c’est PC Update qui dit (sur la quatrième de couverture) que c’est « un récit qui fera passer le nain Gimli du Seigneur des Anneaux pour une danseuse ». Je ne mets quasiment jamais de citation dans mes articles… Je ne sais pourquoi, j’ai juste envie d’être créative dans ce que je raconte. Mais avouez que cette citation dépote !

On en sait plus sur leur tradition, leur culture, les particularités des cinq clans nains. Un petit exemple, quand les cinq clans ont été mis en place, ils avaient pour principale mission de protéger le Pays de Sûr. Situé à des endroits stratégiques mais très éloignée les uns des autres, ils ont mis en place un système de tunnel souterrain, où l’on se balade en wagonnet. Un moyen de transport très pratique, mais qui donne plein de haut le cœur ! Mais attention, plus important, on rencontre… des Naines, et elles ne se cantonnent pas qu’à la couture et la cuisine !

Les nains ont des qualités, des défauts, des vertus bien différentes de ce que l’on peut voir habituellement. Il y a aussi des froussards, des traîtres, des ivrognes, des pitres dans leur rang. Ce ne sont pas tous de vaillant guerrier. Bref un florilège de personnages, de coutûme à découvrir!

Je regrette un peu le premier mode de narration. Mais ce nouveau tome est plus palpitant, plein d’action et de rebondissement, un 7/10 est bien mérité.

Les Nains, tome II, La Lame de Feu, édition Milady, 2017

#Quête #Fantasy #Nains #Aventure #Bataille #Saga

Vous avez deux fenêtres de commentaires une, ci dessus, liée à la nouvelle modification du blog.

La seconde est une ancienne application, sur laquelle vous avez déjà écrit d'anciens commentaires.

Merci de privilégier le nouveau mode de commentaire, bonne lecture

@2016 by Elline. Créé avec Wix.com

Tout droits réservés - Mentions légales

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now