• Elline

Le Cycle de Barcil, Orglin la primitive


L’équilibre de Barcil ne peu existé que si chaque destinée est habilement manipulée par les Dieux et la mère de ce monde. Personne ne fait exception, personne ne peut se soustraire.

Yencil le Dieu de la guerre à dans son viseur la jeune Orglin. Une demi-elfe, dont le monde se limite à sa forêt, sa grotte, ses parents. Les guerres font saigner Barcil depuis trop longtemps, certaines factions deviennent beaucoup trop ambitieuses et destructrices.

Le destin d’Orglin s’éveille, sa destinée arrive et elle va devoir l’accepter et devenir une Danseuse du Ciel. Va-t’elle réussir ?

Alors aujourd’hui petite chronique car petit texte. Je remercie l’auteur Jean-Marc Dopffer pour m’avoir envoyé ce service presse qui m’intéressait fortement.

On rentre direct dans l’action, et c’est une bonne chose car on est dans un format très court alors il ne faut pas en perdre une miette. Mais je vous avoue qu’au départ je me suis fortement inquiétée du faible nombre de page. Allons-nous comprendre le monde, les enjeux ? Est-ce un format adapté pour la fantasy ?

La structure narrative est bonne, l’action dès le début du récit nous aide beaucoup et chaque étape du récit est bien délimitée. Les descriptions sont limités, non pas au minimum, mais à ce qui est essentiel dans cette nouvelle. Beaucoup de lieu, de nom de personnes sont évoqués, on ne connaît pas tout, on ne peut tout mettre en situation mais on s’y retrouve dans cette ébauche travaillé d’un univers.

Orglin mérite bien son surnom, elle connaît peu de chose sur le monde qui l’entoure, mis à part ces parents et la grotte où ils vivent. Elle n’a absolument pas conscience de qui étaient ces parents, mais surtout de ces propres capacités et de sa destinée.

Nous découvrons au départ une jeune fille intuitive, dominée par ces instincts et ses émotions, qui va évoluer en une jeune femme forte, intelligente, un redoutable chef de guerre. Elle est liée à une prophétie qu’elle comprendra mieux avec son apprentissage, mais même nous ne comprenons pas toute l’ampleur de sa mission. On apprécie tout de suite ce personnage, sa détermination, sa force le fait que tout ce qu’elle fait est intuitif.

Alors soyons clair, non le format n’est pas idéal pour la fantasy, on n’a pas assez de temps pour assimiler les lieux, l’univers, tout imaginé. Mais le plus gros problème, c’est que l’on reste sur notre faim. On en veut plus, on veut en savoir plus, frustrant non ? Mais le style reste maîtrisé, le récit est bien construit, on est pris dans l’histoire donc un 7/10 car j’en veux plus !!!

Le Cycle de Barcil, Orglin la primitive, Jean-Marc Dopffer, 2016, autoédition

Petit lien si vous voulez suivre et/ou découvrir l'auteur : http://www.dopffer.fr/

#Aventure #Fantasy #Nouvelles #Prophétie #Bataille

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Vous avez deux fenêtres de commentaires une, ci dessus, liée à la nouvelle modification du blog.

La seconde est une ancienne application, sur laquelle vous avez déjà écrit d'anciens commentaires.

Merci de privilégier le nouveau mode de commentaire, bonne lecture