• Elline

Ceux dans haut, L'oscillation des âmes


Deux temps, deux existences, deux rêves d’immortalité. Vers la fin du XIXème siècle Adélaïde a dû quitter son foyer, ses enfants et son mari qui l’avait enfermé dans un asile.

Pianiste dans une maison close, elle met un peu d’argent de côté le temps de décider quel chemin prendre, jusqu’à ce qu’une liseuse de carte de tarot lui révèle les clefs de son avenir dans le nouveau monde.

Elle reprend son souffle, maîtrise mieux ces pouvoirs et découvre que le chamanisme pourrait receler de nombreuses clefs pour comprendre son don… et n’oublions pas la loi de l’attraction.

Rosalie au XXIème siècle est une immortelle, comme Marie, mais elle n’a pas été ressuscité comme cette dernière, elle est morte, a voyagé entre les mondes et est revenue à la vie.

Si elle peut vieillir, ne pas guérir, elle a des pouvoirs extraordinaires. Une intelligence extraordinaire qui lui a permis de maîtriser les lois de l’attraction, ou de neuroscience afin de découvrir le secret de la jeunesse éternelle.

Marie quant à elle, a toujours la menace de Dark Visitor en tête, mais cette fois elle doit juste patienter, avoir confiance en-là communauté et Erwan, qui vont régler cette menace.



Je réitère encore ma sympathie envers l’auteur, Luisa Gallerini, qui m’a confié ces écrits une nouvelle fois. Je suis très contente de nouer des partenariats solides, ou une véritable confiance s’établit. Avant de lire cette chronique, si vous souhaitez vous remettre en tête le reste de la saga n’hésitez pas à aller voir mes deux chroniques précédentes.


Rien de plus à dire sur l’auteur que ce qui a été dit dans les chroniques précédentes. Un style maîtrisé, des descriptions rigoureuses et détaillées, un vocabulaire riche et beaucoup, beaucoup de travail, de recherche pour marier dans ce roman religion, art, science pour étoffer l’intrigue et véritablement construire son histoire.



La loi de l’Attraction



Adélaïde lorsqu’elle était à l’asile, a découvert les grands principes de la loi de l’Attraction. Une quête qu’elle va poursuivre tout au long de sa vie. Si au départ c’est la spiritualité qui guide ces pas, ses réflexions et son apprentissage de la loi de l’Attraction, peu à peu, avec les progrès de l’humanité., ce sont les neurosciences, et la physique quantique qui vont l’aider dans sa quête percer les secrets de cette loi et de l’immortalité. Un projet ambitieux, qui ne va lui causer quelques déconvenues et la mettre dans des situations bien dangereuses.


L’auteur à l’intelligence, l’audace peut être de traiter un roman fantastique, abordant des notions de magie en les redéfinissant par l’homme, la science et même dieu. Attention cependant aux apartés philosophiques, aux réflexions scientifiques, qui sont très longues et présentes dans le récit. Si l’on sent un auteur passionné, c’est cependant trop souvent au détriment d’une réelle intrigue et il faut le dire d’un peu d’action.



Intrigues laissé au second plan


Sur le chemin de Compostelle, d’importante révélation vont se faire à elle, sur la nature de Dieu, Jésus, le pouvoir de l’intention et la place de Dieu dans le monde, tout et un à la fois… Une revisite de nos concepts bibliques plutôt sensé et révélatrice des bases de chaque religion, l’importance de la foi et l’unicité. Malheureusement, l’intrigue de Compostelle ne comporte pas autant d’enjeux que je l’aurais cru.


Il y a aussi le cas « Dark Visitor », ce hacker hors pair qui a aidé Marie dans ses recherches, mais qui à présent lui demande sous le coup de chantage répété de discréditer des personnes qui ne sont pas mauvaise. La fin du tome 2 annonçait une intrigue bien haletante avec un programme de contrôle des ondes cérébrales à souhait que menace d’utiliser Dark Visitor. Pendant tous le récit cette intrigue n’est pas développée, peu expliquée, je trouve que cela aurait apporté cette action qui manque terriblement dans ce troisième tome. Dark Visitor qui d’ailleurs est un personnage sous exploité et pas ce à quoi je m’attendais.


J’ai cru à un moment que la traque allait reprendre. Marie était poursuivie dans le premier tome par l’église et les autorités. Dans le second par les membres de la confrérie. Une traque s’installe à un moment dans ce troisième tome, et les mène sur les traces du chemin de Compostelle… Mystère et traque haletante qui malheureusement ne se révèle pas à la hauteur des tomes précédents en terme d’action, de suspense haletant. Mais les mystères, les découvertes, les énigmes sont toujours là pour notre bon plaisir.



Duo de choc sur les traces des secrets de la loi de l’Attraction


D’Adélaïde à Rosalie, il y a un pas de géant… ce tome nous permet véritablement de la voir évoluer, prendre de l’assurance, être libre et indépendante. Par contre elle a perdu confiance et c’est habituée à vivre seule, se débrouiller seule. Si l’éternité elle l’a choisi, un autre choix s’est imposé à elle, abandonné ou voir mourir ces enfants, l’homme de sa vie…


Si peu à peu elle baisse ses barrières avec Marie, espérons que cette dernière ne va pas la décevoir. Marie ne perds pas de sa curiosité, ni de son hésitation légendaire… Hésitation du point de vue sentimental qui malheureusement m’agace parfois, elle n’arrive pas à se prendre plus en main comme Luisa, Rosalie, Erwan, et cherche sans cesse quelqu’un sur qui se reposer.


La solitude de sa première année clandestine la sans doute chagrinée, et l’on sent qu’elle se reconstruit peu à peu une nouvelle vie d’immortelle. Rosalie et Marie forme le nouveau duo que nous suivons à travers le temps, je suis néanmoins un peu triste de ne pas revoir Jeanne et Luisa, mais leur histoire est terminée dans ce récit. Par contre on en sait encore très peu sur la congrégation de Ceux dans haut, j’aurais espéré les voir jouer un rôle plus important dans ce tome et découvrir le fonctionnement de la confrérie un peu plus.


Une suite qui nous pousse plus vers la réflexion sur les capacités de notre cerveau, du pouvoir de l’auto persuasion, la méditation… Si on ne peut-être pas maîtriser les pouvoirs de notre cerveau comme Rosalie, on est amené après la lecture de ce livre à reconsidéré l’importance de notre façon de penser pour améliorer notre corps, notre vie…Le manque d’action m’a un peu déçue, et la profusion de détails complexes et scientifiques m’ont perdue…. Je souhaitais voir Marie dans une nouvelle quête trépidante, mais ce tome ce conclut sur une nouvelle intrigue, un 7/10 pour cette suite pas trépidante mais enrichissante spirituellement.

Ceux d’en haut, tome 3, L’oscillation des ames, Luisa Gallerini, 2019

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Vous avez deux fenêtres de commentaires une, ci dessus, liée à la nouvelle modification du blog.

La seconde est une ancienne application, sur laquelle vous avez déjà écrit d'anciens commentaires.

Merci de privilégier le nouveau mode de commentaire, bonne lecture